0
  • No products in the cart.

0
  • No products in the cart.

5 petites histoires de déodorants

5 petites histoires de déodorants …

10 septembre 2018

En 1800, après sa victoire à Marengo, Napoléon déclarait dans une lettre d’amour à Joséphine : “Ne te lave pas, j’accours et dans huit jours je suis là “. Cette anecdote n’est sans doute pas étrangère à la réputation tenace des Français et de leur hygiène douteuse. Néanmoins, quelques faits historiques ont largement modifié notre conception de l’hygiène avec notamment l’apparition à la fin du 19ème siècle aux Etats-Unis de la première version du déodorant que nous connaissons tous. En Europe, le marché des déodorants représentait, en 2016*, 4526,3 millions de dollars avec une utilisation hebdomadaire de 80% à 85% de la population en moyenne selon le pays. Retour sur quelques épisodes marquants qui ont démodé les habitudes napoléoniennes pour un usage quotidien du déodorant !

1- De l’Égypte Antique à l’Empire Romain

Il est bien connu que les peuples égyptiens et romains ont été à l’origine d’immenses découvertes sur le plan scientifique, philosophique et cosmétique, pour ne citer qu’eux. Considérés comme les inventeurs de la parfumerie, les Egyptiens s’enduisaient déjà les dessous de bras de parfums à base d’huiles essentielles, mais également de caroube (légumineuse) et d’encens. Les Romains étaient également très soucieux de leur toilette et amateurs de bains parfumés comme les Égyptiens. En revanche, ils disposaient d’une autre astuce non moins originale pour odorer leurs aisselles. En effet, les hommes portaient sous leurs bras des petits sachets remplis d’aromates, pour camoufler les odeurs de transpiration.

2- Mum & Everdry

Le premier déodorant, dont le but était de camoufler spécifiquement l’odeur des aisselles, a été commercialisé par la marque américaine Mum en 1888. Le premier anti-transpirant qui, quant à lui, devait stopper le processus de transpiration, est lancé en 1903 sous le nom d’Everdry. Cependant à cette époque, personne ne parle de transpiration en public et la seule véritable solution contre les mauvaises odeurs était de se laver régulièrement et de s’asperger de parfum. Même si les gens commencent à entendre parler de solutions spécifiques contre la transpiration, beaucoup pensent qu’il s’agit d’outils inutiles et mauvais pour la santé. De plus, ces premiers déodorants, visiblement peu aboutis, irritent la peau et abîment les vêtements. Un échec en somme !

mum old packs
Source photo : https://www.mumdeo.co.uk
Odorono
Source photo : http://www.dailymail.co.uk

3- Odorono

Le Docteur Abraham D. Murphy, praticien dans l’Ohio aux Etats-Unis, développe en 1909 un liquide anti-transpirant, composé de chlorure d’aluminium, pour aider les chirurgiens à ne pas avoir les mains moites durant leurs opérations. Sa fille Edna découvre que ce produit est également très efficace sur les aisselles et décide de le commercialiser en 1912 sous le nom de Odorono (de l’acronyme Odo-Ro-No, qui signifie « Odeur Oh Non » en anglais). Toutefois, les publicitaires manquent encore d’arguments pour inculquer ce nouveau geste d’hygiène, et les ventes ne décollent pas. Enfin, en 1919, le Ladies’Home Journal propose dans ses pages une publicité Odorono qui s’intitule “Within the Curve of a Woman’s Arm, a frank discussion of a subject too often avoided” (en français, « Dans le creux du bras d’une femme, une discussion sans-tabou sur un sujet trop souvent évité). Le propos est si choquant pour l’époque que 200 lecteurs résilient leur abonnement au journal. Mais ce n’est pas ce que l’Histoire retiendra puisque cette publicité marque les débuts de l’âge d’or des déodorants dont les ventes augmentent cette même année 1919 de 112% !

4- Et les hommes ?

D’après Cari Casteel, professeure de l’université de Buffalo et auteure de nombreux travaux au sujet de l’histoire du déodorant, au début du 20ème siècle, les odeurs corporelles n’étaient pas considérées comme un problème d’homme, sinon comme une caractéristique intégrante de leur masculinité. Malgré cela, lorsque les entreprises se sont rendus compte que la moitié de leur marché potentiel n’utilisait pas de déodorant, il a fallu changer cette vision. La crise économique des années 30 aux Etats-Unis change les mentalités puisque les hommes se découvrent vulnérables et risquent de perdre leur emploi. Les publicitaires vont jouer avec leurs complexes, comme avec les femmes, en montrant à quel point il est embarrassant de transpirer au bureau et comment ce manque de professionnalisme peut mettre en jeu leur carrière. Ainsi, le premier déodorant pour homme est lancé en 1935, dans une bouteille noire, sous le nom de Top-Flite.

5- Déodoril

Retour en France, où une publicité va définitivement convertir les Français à ce nouveau geste d’hygiène. Dans les années 70, la publicité du déodorant Déodoril est diffusée à la télévision. A l’écran, les téléspectateurs y voient un homme s’approchant d’une jeune femme avant de se retourner avec un air déconcerté. Pour quelle raison ? Le dénouement s’affiche à l’écran sur lequel on pouvait lire : « A vue de nez, il est 5 heures ». Si l’on reconnait bien la touche machiste des publicités de l’époque, l’usage de l’humour paye puisque les ventes des déodorants en France connaissent une augmentation qui ne faillira pas jusqu’à nos jours.

Deodoril
Source photo : Popcards Factory

Les déodorants ont connu bien des modifications à travers les époques, notamment dans leurs formulations, afin de dénicher l’antidote le plus efficace mais aussi le moins dangereux pour votre santé contre la transpiration. A ce sujet, le bio est un véritable gage de sécurité avec des formules naturelles et contrôlées qui limitent, sans la bloquer, le phénomène naturel de transpiration. Pour découvrir, la liste détaillée de la composition des déodorants PUR EDEN, rendez-vous maintenant sur notre page produit ! 

*Source : Kantar Worldpanel – Cosmetics Business

Pour suivre les actualités et les nouveaux articles du blog PUR EDEN, suivez notre page Facebook PUR EDEN La nature partagée !

Partager:

Commentaires (1)

  • désolé mais le déo homme ne marche pas du tout !! mis pendant la nuit le matin inéficace alors j’ose pas imaginer la journée en été en activité !!

Laisser un commentaire

un × 4 =