0
  • No products in the cart.

0
  • No products in the cart.

Comprendre les allégations marketing cosmétiques

Comprendre les allégations marketing en cosmétique

9 octobre 2020

Aujourd’hui, les packs des produits cosmétiques racontent beaucoup de choses : la marque, le nom du produit, ses bénéfices, ses actions, son utilisation, ses ingrédients, etc. Difficile de ne pas s’y perdre ! Comment s’y retrouver et savoir si ce qui est écrit est vrai ? Nous vous parlons aujourd’hui des contraintes liées aux allégations marketing sur les cosmétiques, car celles-ci sont réglementées et ne peuvent pas être inscrites au hasard… 

Plusieurs règlements encadrent les allégations marketing en cosmétiques, et notamment le Règlement Cosmétique Européen n°1223/2009 ainsi que le règlement annexe n°655/2013 qui établit les critères communs auxquels les allégations doivent répondre pour être utilisées. Qu’est-ce que ces critères communs ? Ce sont 6 règles que chaque revendication doit respecter, soit être :

  • En conformité avec la législation
  • Vraie
  • Prouvée
  • Sincère
  • Équitable
  • Suffisamment claire pour permettre au consommateur un choix en connaissance de cause

En plus de ces règles, l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) émet souvent des recommandations (non obligatoires mais exhortées à être suivies). Récemment, elle a par exemple demandé la suppression des allégations « sans » ou « 0% » ou « Hypoallergénique ».

 

Mais alors, comment est prouvée chaque allégation ? Voici quelques exemples sur lesquels nous vous expliquons tout :

TESTE SOUS CONTROLE DERMATOLOGIQUE

Derrière cette allégation se cache un test appelé « Patch-test (ou irritation cutanée) ». Celui-ci permet d’assurer la bonne compatibilité du produit avec la peau. Il est obligatoire pour qu’un produit puisse être vendu. Ce test peut être mené sur plusieurs types de peaux selon la cible (peaux mixtes, réactives, sèches, sensibles…). Pour cela, le produit est appliqué sous un pansement durant 24h ou 48h sur des volontaires (entre 10 et 20). A la fin du test, un dermatologue examine l’état de la peau de chaque personne, d’où l’allégation « sous contrôle dermatologique ».

PEAUX SENSIBLES

Pour revendiquer une telle allégation, un test de satisfaction en condition réelle, appelé test d’usage, est mené sous supervision d’un expert. Il doit être réalisé au minimum durant 21 jours et sur 20 personnes ayant la peau sensible. A la fin de la période d’utilisation, un examen dermatologique a lieu afin de juger de la bonne tolérance du produit.

HYDRATATION x HEURES

Cette allégation peut être validée, soit part un test d’usage, soit de manière quantitative grâce à un test expérimental, appelé test d’efficacité. Ce dernier est réalisé avec un appareil spécifique qui mesure sur des volontaires, un ou plusieurs paramètres liés à l’hydratation pendant un temps donné.

APAISANT

Cette allégation peut être revendiquée via un test d’usage, grâce aux réponses au questionnaire en fin d’étude. Pour être inclus dans l’étude, les volontaires doivent avoir une peau réactive. Il est également possible de faire un test d’efficacité (afin de quantifier le phénomène) ou un test vitro (par rapport à une référence connue)

EFFICACITE ANTI-ODEUR x HEURES

Pour valider cette allégation un test d’usage ou un test particulier appelé « Sniff Test » doit être réalisé. Pour cela, des experts entrainés évaluent par eux-mêmes l’efficacité déodorante du produit sur des volontaires, pendant un temps défini.

 

Pour assurer aux consommateurs que les tests ont bien été réalisés pour valider ces allégations, des autorités de contrôle, l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) et la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes), vérifient que tout est conforme et imposent des sanctions si ces revendications sont mensongères.

Vous venez de le lire, les allégations sont très encadrées et ne peuvent pas s’utiliser à la légère. Il existe de nombreux de tests à disposition pour prouver les bénéfices d’un produit. Ainsi, vous pouvez utiliser vos cosmétiques en toute confiance et sans qu’aucune marque puisse vous tromper !

Auteurs : Audrey MAES & Soizic NAIZET – Crédits Photo : LaBibleduMauvaisGoût

Pour suivre les actualités et les nouveaux articles du blog PUR EDEN, suivez notre page Facebook PUR EDEN La nature partagée !

Partager:

Commentaires (1)

  • Bonjour a vous tous. Depuis que j’ai fait la connaissance de votre eau de cologne , je n’utilise plus aucune autre, et je ne vais pas tarder pour commander d’autres produits PUR EDEN, merci a vous

Laisser un commentaire