0
  • No products in the cart.

0
  • No products in the cart.

Rencontre avec … Peau Neuve

28 novembre 2018

Chez PUR EDEN, nous sommes passionnés de bio. C’est pourquoi nous avons décidé que nous irions régulièrement à la rencontre des acteurs du secteur bio pour comprendre ce qui les a poussés à passer du côté vert de la force. Pour débuter cette nouvelle série d’articles, nous nous sommes tournés vers la blogueuse Peau Neuve. Avec ses 130 000 abonnés sur Instagram, elle distille au quotidien ses conseils beauté, nutrition, lifestyle, pour une consommation responsable, au plus près de ses préoccupations écologiques.

Pourquoi es-tu passée à une routine bio ?

J’avais beau utiliser tous les produits de la pétrochimie, ma peau était catastrophique. J’avais énormément de couperose et de rougeurs. Un jour, je n’avais plus du tout de démaquillant. Je suis alors partie dans ma cuisine prendre de l’huile d’olive, et du coton jetable, puisqu’à l’époque je n’étais pas du tout au fait de ces sujets. Je me souvenais que ma grand-mère utilisait beaucoup d’huile d’olive pour son visage et je me suis alors démaquillée avec ça. Le lendemain quand je me suis réveillée, j’ai trouvé ma peau très belle. La nuit, ma peau avait dû absorber toute l’huile d’olive. Ça a été le gros déclic et j’ai donc décidé de revenir aux produits bruts. À ce jour, je n’ai plus de couperose, je peux sortir sans maquillage. Suite à ça, il y a eu pleins d’autres déclics par rapport au bio qui se sont mis en place, pour la maison, l’alimentation etc. Ce fut vraiment une succession d’évolutions.

Quel était ton rapport aux rituels de beauté avant de passer au bio ?

J’avais déjà beaucoup de produits de beauté, mais je n’ai pas pour autant allégé mes rituels en passant au bio. J’ai remplacé mes produits. J’ai toujours de l’Aloe Vera en base, de l’hydrolat en lotion tonique, de la crème contour des yeux bio… C’est la composition de ces produits-là qui s’est allégé. Au niveau du maquillage, j’étais également « 100% pétrochimie ». C’est d’ailleurs le véritable message du blog : une fan de la pétrochimie qui s’est dirigée vers le naturel. C’est pourquoi j’explique à mes lectrices mes transitions et je leur montre que c’est possible. Mieux, j’ai arrêté puisqu’au fur et à mesure d’utiliser du naturel, ma peau s’est améliorée. Aujourd’hui je n’ai plus besoin de camoufler toutes ces imperfections et je me maquille uniquement lorsque j’ai des événements. Pas pour camoufler mais par plaisir. Je n’ai aucun manque en fait. J’ai trouvé toutes les solutions dans le naturel.

Et le plus difficile ?

Contrairement à la question précédente, j’ai une idée très précise de ce qui est difficile à changer. En effet, si personnellement je n’ai pas noté de difficultés, mes lectrices me font souvent des retours et reviennent particulièrement sur 5 produits :

  1. Le vernis, même si personnellement je n’en porte pas.
  2. Le dentifrice, c’est très dur de trouver un dentifrice bio, naturel, avec une bonne composition qui garantisse une haleine super fraîche.
  3. Le déodorant même si aujourd’hui j’ai découvert les déodorants PUR EDEN qui font vraiment un carton. J’ai rencontré des problèmes de texture, d’irritations, de transpiration persistante. Là, il n’y a rien à dire !
  4. La crème solaire, encore aujourd’hui c’est assez compliqué.
  5. Le gel coiffant et les laques pour cheveux. On me dit beaucoup que c’est difficile de trouver des produits à la hauteur, très fixateurs.

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui n’ont pas encore passé le pas ?

Auprès des personnes qui sont sceptiques, la mauvaise attitude est d’imposer. Ce que j’explique en général c’est qu’avant j’avais la même consommation qu’eux et qu’aujourd’hui avec ma nouvelle consommation, je suis gagnante sur tous les plans. La chose qui a le plus marché auprès de mon entourage, c’est que je leur offrais mes favoris. Du coup, ils étaient contents d’avoir un cadeau et de pouvoir tester. Ils sont souvent agréablement surpris : « Tiens ce truc bio c’est efficace, ça ne pue pas, ce n’est pas ce que je pensais ! ». Ça ne sert à rien de leur dire « ma consommation est meilleure que la tienne ». Il faut juste appliquer, montrer l’exemple, ensuite les gens sont libres de suivre ou pas. Il ne faut pas être extrémiste, ça ne marche pas du tout.

Un autre conseil est d’aller petit à petit. Ça ne sert à rien de vouloir tout vouloir changer tout de suite pour après avoir des frustrations et culpabiliser. C’est bon de culpabiliser pour prendre conscience et aller vers le meilleur, mais pas au point de se morfondre. Il faut relativiser et y aller par étape.

Quel est ton ressenti sur ton expérience du bio jusqu’à aujourd’hui ?

Je me sens plus consciente. Avant je consommais sans réfléchir. J’achetais par pulsion, par rapport au regard des autres, par rapport aux tendances aussi. Maintenant quand j’achète, c’est conscient, c’est réfléchi, c’est responsable. Donc c’est aussi une forme de fierté personnelle. Quand je consomme et quand j’achète, je pense à l’environnement, aux humains, aux animaux. C’est beaucoup plus agréable.

Si c’était à refaire ?

J’aurais tendance à dire que je ne changerais rien, parce que j’ai appris de tout ça. Mais si vraiment, je devais changer quelque chose, ce serait d’être moins exigeante avec moi-même. C’est vrai qu’au début, quand on ouvre les yeux sur notre consommation, on peut tomber dans un certain extrémisme sans prendre en compte tout le contexte. Maintenant avec l’expérience, je prends plus de recul. Nous n’avons pas tous les mêmes besoins, certains vont privilégier le résultat, d’autres les compositions, d’autres le packaging … Et lorsque j’ai commencé, j’avais tendance à penser qu’il fallait consommer « comme ça et pas autrement ». On m’a toujours dit que j’étais bienveillante et que je ne jugeais pas, mais si c’était à refaire, j’essaierais d’être encore plus tolérante avec moi-même et vis-à-vis des marques. Parfois il y a des choix à faire et j’ai peut-être voulu changer trop vite, trop radicalement.

Merci encore à Peau Neuve pour sa gentillesse et la qualité de ses réponses !

Découvrez le dernier article du blog PUR EDEN : Portrait de la culture de la beauté scandinave. Pour suivre les actualités et les nouveaux articles du blog PUR EDEN, suivez notre page Facebook PUR EDEN La nature partagée !

Pour suivre les actualités et les nouveaux articles du blog PUR EDEN, suivez notre page Facebook PUR EDEN La nature partagée !

Partager:

Laisser un commentaire

treize − six =